Blanchiment aggravé : Patrick Balkany condamné en appel à cinq ans de prison

Blanchiment aggravé : Patrick Balkany condamné en appel à cinq ans de prison

Patrick et Isabelle Balkany lors d’un conseil municipal à Levallois-Perret, le 15 avril 2019 Sa femme écope d’une peine de quatre ans. Les deux anciens élus de Levallois sont coupables d’avoir dissimulé 13 millions d’euros d’avoirs au fisc entre 2007 et 2014.

Déjà condamnés pour fraude fiscale et déchus de leur mandat, Patrick et Isabelle Balkany, anciens édiles de Levallois-Perret, ont été condamnés ce mercredi à cinq et quatre ans de prison par la cour d’appel de Paris pour blanchiment aggravé, sans incarcération immédiate.

Pour sanctionner “une des plus graves atteintes à la probité”, le parquet général avait demandé cinq ans de prison, dont un an avec sursis, et dix ans d’inéligibilité contre l’édile qui dirigeait la commune cossue des Hauts-de-Seine depuis 1983 presque sans discontinuer.

Les avocats généraux avaient aussi requis “l’exécution provisoire de cette peine complémentaire” d’inéligibilité, au nom de “la restauration de l’équilibre social”. Et ce en dépit de l’annonce des Balkany de renoncer à se présenter aux élections municipales de mars.

À l’encontre d’Isabelle Balkany, 72 ans, épouse et première adjointe du maire, le parquet général avait demandé quatre ans de prison, dont deux avec sursis, et également dix ans d’inéligibilité. 13 millions d’euros dissimulés

Les Balkany sont accusés d’avoir dissimulé 13 millions d’euros d’avoirs au fisc entre 2007 et 2014, notamment deux somptueuses villas, Pamplemousse à Saint-Martin et Dar Guycy à Marrakech.

En première instance, le 18 octobre, le tribunal avait condamné Patrick Balkany à cinq ans de prison pour blanchiment aggravé, avec incarcération immédiate, et son épouse à quatre ans d’emprisonnement mais sans mandat de dépôt. Tous deux avaient été condamnés à dix ans d’inéligibilité, et la saisie de leurs biens avait été ordonnée.

Les dernières news