C’est l’heure du BIM : Nouveaux foyers de contamination, enquêtes sur des Ehpad et casse-tête des municipales

C'est l'heure du BIM : Nouveaux foyers de contamination, enquêtes sur des Ehpad et casse-tête des municipales

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Huit nouveaux foyers de contamination de coronavirus ont été identifiés dans la région Grand Est depuis le 11 mai, premier jour de déconfinement en France, ont annoncé mardi l’Agence régionale de santé (ARS) et la préfecture de région. Quatre départements de la région sont concernés : un « cluster » a été identifié en Haute-Marne, « quatre en Moselle, deux dans le Bas-Rhin, un en Meuse », a listé Marie-Ange Desailly-Chanson, directrice générale de l’ARS du Grand-Est lors d’une conférence de presse. Le nombre de cas par cluster s’étend de trois à seize maximum pour un des foyers identifiés en Moselle.

Par ailleurs, une importante campagne de dépistage va être menée cette semaine au sein du commissariat central de Lille, après l’identification de trois cas de Covid-19 positifs, et de celui d’Arras (Pas-de-Calais), après au moins deux cas détectés, ont annoncé mardi les préfectures. A Lille, un premier cas d’infection au coronavirus a été confirmé chez un personnel dimanche et « le ”contact tracing” mis en place a permis d’identifier le même jour deux cas positifs supplémentaires », indique la préfecture du Nord dans un communiqué.

Les proches des victimes réclament des comptes. Plusieurs enquêtes préliminaires ont été ouvertes après des plaintes pour homicide involontaire déposées par les familles de résidents de trois Ehpad dans les Hauts-de-Seine, décédés des suites du coronavirus, a annoncé mardi le parquet de Nanterre. Les enquêtes, ouvertes pour « homicide involontaire », « non-assistance à personne en danger » et « mise en danger de la vie d’autrui » visent des établissements à Chaville, Clamart et Clichy-la-Garenne. « Elles concernent les décès survenus entre le 25 mars et le 12 avril 2020 d’un homme de 80 ans et de trois femmes âgées de 89 à 96 ans », précise le parquet dans son communiqué. A Clamart, deux plaignantes disent avoir constaté « une détérioration des conditions de prise en charge des soins », à compter de janvier 2020.

Alors que les écoles ont partiellement rouvert leurs portes, peuvent-elles faire office de bureaux de vote à la fin du mois de juin ? L’exécutif n’a pas encore décidé quand organiser le second tour des élections municipales. Appeler les électeurs aux urnes dès le mois prochain semble prématuré à certains, alors que la France commence à peine à se déconfiner, mais le décaler au mois de septembre bouleverserait le calendrier électoral et les élections sénatoriales, tout en prolongeant un entre-deux électoral qui concerne environ 5.000 communes et 16 millions d’électeurs.

Les dernières news

Leave a Comment