Jean-Jacques Bourdin raccroche les gants : Apolline de Malherbe prête à le remplacer

bourdin malherbe

D’après Le Parisien, Jean-Jacques Bourdin quittera dès la rentrée prochaine la matinale de RMC après 19 ans de bons et loyaux services. Apolline de Malherbe, son joker, serait pressentie pour le remplacer.

Une page se tourne. Après 19 ans d’antenne, Jean-Jacques Bourdin s’apprête à quitter la matinale de RMC, d’après Le Parisien citant des sources concordantes. Selon nos confrères, l’animateur de l’émission qui porte son nom depuis juin 2001, « Bourdin direct » pourrait être remplacé, dès la rentrée de septembre, par Apolline de Malherbe , son joker et brillante journaliste politique. Si tel est le cas, deux femmes animeront alors une matinale : Apolline de Malherbe sur RMC et Léa Salamé sur France Inter.

La décision Jean-Jacques Bourdin serait le fruit d’un « commun accord » avec sa direction , précise Le Parisien . Néanmoins, le journaliste sera toujours à l’antenne, mais un peu plus tard. Il conservera son interview politique à 8h30, diffusée sur RMC et BFMTV. « C’est l’un des entretiens politiques les plus regardés de France et Jean-Jacques souhaite s’y consacrer pleinement en vue de l’élection présidentielle de 2022 » , indique un proche du journaliste avant d’ajouter : « Jean-Jacques a pesé magistralement pour relancer RMC depuis 2001. Ses interviews politiques ont créé l’événement. Lors de l’élection de 2007, BFMTV était la seule chaîne info à recevoir des candidats à la présidentielle ». « Qui fait une matinale demain ? »

Un rendez-vous devenu peu à peu incontournable pour les hommes politiques. D’après Le Canard Enchaîné , en kiosque cette semaine, Édouard Philippe aurait même osé une petite boutade au sujet de Jean-Jacques Bourdin . Pour clôturer une réunion de ministres en visioconférence qui s’est tenue ce 28 mai, il posa la question à ses ministres : « Qui fait une matinale demain ? » Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement lui fait alors savoir qu’elle aurait dû faire la matinale « chez Bourdin » . Réponse du Premier ministre : « Ce serait bien de mettre en avant les 80 km/h » , lâche-t-il hilare, évoquant alors l’arrestation du journaliste pour excès de vitesse.

Les dernières news