Vacances d’été : découvrez ce que vous aurez le droit de faire ! Certains vont être déçus…

Vacances d’été : découvrez ce que vous aurez le droit de faire ! Certains vont être déçus…

Depuis la levée du confinement, la question des vacances d’été est sur les lèvres de tous les Français ! Aujourd’hui, on fait un point sur la situation pour que vous sachiez où vous pourrez aller en vacances.

Pendant toute la durée du confinement, les Français ont rêvé de leurs prochaines vacances à l’autre bout du monde… Malheureusement, la situation risque d’en être autrement !

En effet, la pandémie de Covid-19 est encore loin d’être finie.

De nombreux pays ont décidé de laisser leurs frontières fermées et certains entrent aujourd’hui dans la phase la plus difficile de l’épidémie.

Alors que pour le moment les déplacements sont toujours limités à 100km autour de son domicile, tout le monde se demande quand est-ce que cette mesure va être levée.

Les Français pourront partir en vacances EN FRANCE

Jeudi 14 mai 2020, Edouard Philippe assurait que tous les Français pourront partir en vacances en juillet et en août partout en France et dans les outre-mer.

A priori, la règle des déplacements de moins de 100 km devrait être levée pour cet été. Mais depuis cette déclaration, aucune autre information officielle n’avait été communiqué.

Ce 19 mai, Jean-Baptiste Djabbari, le secrétaire d’Etat en charge des Transports a confirmé cette information.

Même si nous n’avons pas de date exacte pour la levée de la restriction des 100 km, les Français peuvent d’ors et déjà réserver leurs vacances pour juillet ou août.

De plus, pour encourager les vacanciers les plus frileux, le gouvernement garantit un remboursement intégral des réservations dans l’hypothèse où l’évolution de l’épidémie rendrait impossible les départs en vacances.

Le Premier ministre a donné la priorité à la France et il souhaite ses concitoyens renouent avec le «style de vie à la française ». C’est-à-dire de fréquenter les restaurants, les bars, ainsi que les lieux de culture et de patrimoine.

Les acteurs du tourisme sont en train de revivre ! Ils vont enfin pouvoir sortir la tête de l’eau et ouvrir leurs établissements.

Néanmoins, ils sont tous tenus de respecter les mesures sanitaires en vigueur pour accueillir le client dans le meilleur environnement possible.

Du côté des hôtels, une charte pour garantir la sécurité sanitaire des clients est en train d’être mis en place : désinfections des surfaces, temps de repos entre chaque réservation, retrait des éléments non-essentiels à la chambre et qui pourrait être vecteur du virus…

De nombreux Français passent leurs vacances d’été au camping. Malheureusement, ces endroits sont souvent blindés pendant la haute saison et de nombreuses parties sont partagées. Autant d’éléments qui rendent la propagation du virus plus rapide que dans un petit hôtel !

Néanmoins, les campings sont des espaces grands et en extérieur. De plus, ils proposent des hébergements individuels et indépendants. Ces conditions vont faciliter les règles de distanciation sociales.

Pour le moment, les locations privées sont interdites car il est impossible de faire contrôler la mise en place des mesures sanitaires.

Que vous soyez plutôt team hôtel ou camping, le port du masque pour les vacanciers ainsi que pour les professionnels du tourisme sera une constante.

Pour les Français ne disposant pas d’un véhicule personnel, une autre difficulté s’ajoute : la question des transports.

Pour les trains, Jean-Pierre Farandou, le PDG de la SNCF a indiqué au micro de RTL qu’il espérait « arriver à 100 % des TGV au début de l’été« . Une nouvelle rassurante pour les vacanciers voulant privilégier le ferroviaire.

En revanche, pour le secteur aérien la situation est nettement plus compliquée. Didier Arino, responsable du cabinet Protourisme à déclaré à CNEWS :

« Il y aura très peu de transports aériens cet été. Les compagnies prévoient 50 % de leur capacité par rapport à avant, et ce dans cinq mois »

 

Et l’étranger ?

Interrogé sur la question des voyages à l’étranger lors de sa conférence de presse du 14 mai, Edouard Philippe avait déclaré :

Je crains qu’il ne soit pas raisonnable d’imaginer voyager loin à l’étranger très vite.

De plus, l’état du trafic aérien complique d’autant plus les déplacements à l’autre bout du monde.

La secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, Amélie de Montchalin s’est accordé à la déclaration du Premier ministre :

Je conseille d’attendre, parce que je n’ai pas à ce stade suffisamment de visibilité sur la situation sanitaire et sur ce qu’on pourra faire (…) dans un, deux ou trois mois (…).

Néanmoins, plusieurs pays accessibles en voiture se disent prêts à recevoir des touristes. Le Portugal, l’Allemagne, la Belgique, l’Italie ainsi que plusieurs pays de l’Europe de l’Est ont décidé d’ouvrir leurs frontières à partir de début juin.

 

Des vacances pour tous !

Pour permettre à une grande partie des Français de partir en vacances, le gouvernement souhaite mettre en place un plan de tourisme social pour aider les foyers les moins aisés :

Nous voulons faire en sorte que tous ceux qui ont vécu dans des conditions parfois les plus dures le confinement, puissent avoir un accès plus facile à des placements, à des voyages, à des opérations de tourisme social

Pour le moment, les modalités pour accéder à ce plan n’ont pas encore été communiquées.

Les dernières news